Le bar-restaurant À la folie à Paris

Le lieu : À la folie, 26 avenue Corentin Cariou, 75019 Paris.
Le genre : sans binder et sans reproche.

Un beau jour, j’ai posté sur la merveilleuse application Lex, proposant une sortie cinéma.

J’ai fait un bide, une personne, C., m’ayant répondu. En plus, j’avais pas particulièrement envie d’aller voir le film. Du coup j’ai annulé. Mais C. a persévéré et m’a proposé un spectacle de drag king. Je n’avais jamais tenté l’expérience, j’avais envie de sortir et de rencontrer une personne transmasculine, j’ai dit oui.

À la folie est un bar-restaurant avec une mignonne petite fosse et des escaliers, qui servaient de scène pour le spectacle de ce soir-là. On le trouve en traversant le parc de la Villette. Le long d’une allée pavée, on voit ce petit bâtiment l’air de rien, on s’approche, on présente (à l’époque) le pass sanitaire et on entre. La musique est un peu trop forte, la lumière un peu trop intense ; un petit abus des sens qui me fait me sentir pile à ma place. Alors que le lieu s’emplit doucement de dizaines de personnes au genre indéfinissable, je discute autour d’une poutine (oui) avec C. et nous échangeons au sujet de nos vies respectives. Iel a fait sa transition il y a bien longtemps et me partage son expérience et ses conseils ; ça fait du bien de parler à quelqu’un qui est passé par là et qui peut me dispenser un peu de son savoir.

Alors, la musique s’arrête, les lumières s’éteignent. Je récupère un verre de Perrier auprès du personnel du bar, sympathique et essayant de ne genrer personne. Quant à vous, après la poutine et l’eau gazeuse, vous comprendrez pourquoi j’ai choisi de parler d’expériences et pas de devenir critique de restaurant. Je m’approche de la scène. Et je suis immédiatement happé par ce que j’y vois.

Le marquis de Grognasse, habillé d'un costume gris et avec un maquillage et une fourrure d'animal, à une soirée drag kings au bar-restaurant À la folie de Paris.
Le marquis de Grognasse, habillé d’un costume gris et avec un maquillage et une fourrure d’animal, à une soirée drag kings au bar-restaurant À la folie de Paris.

Les spectacles se sont enchaînés. J’ai ri de tout mon cœur, trouvé des âmes qui me ressemblent, et oui, j’ai aussi pleuré ce soir-là, deux fois. La première en raison d’une performance sur la grossophobie qui m’a secoué et marqué. La seconde parce qu’à un moment, j’ai regardé autour de moi, et je me suis rendu compte que je n’avais pas pensé à mon genre, que personne n’avait pensé à mon genre, depuis une heure peut-être. À l’époque, ça n’arrivait jamais. Et ça n’arrive pas encore bien souvent. Pour la première fois depuis longtemps, je me sentais à ma place dans mon genre, aussi flou soit-il. Pour la première fois, je n’avais pas besoin de trouver des solutions.

Tout ça grâce à une soirée drag king et à un bar-restaurant LGBTQ+ friendly à Paris : À la folie. Je m’en souviendrai.

Je n’ai aucun compteur de visites sur ce blog. Le seul moyen de me montrer que vous me lisez, c’est de laisser un gentil petit commentaire ! Vous pourriez peut-être en profiter pour me parler d’un endroit trans-friendly à visiter ?

Alex

Alex a 28 ans et se reconnaît dans les termes trans, butch, et transmasc. Il préfère le pronom "il" en français.

Une réflexion sur “Le bar-restaurant À la folie à Paris

  • 20 juin 2022 à 2h06
    Permalien

    Femme, 100 % hétéro,55ans
    j’y ai atteri au hasard d’une balade, seule ,un dimanche après midi
    il y avait des gens, des jeux, du rire partout ne sait plus quel était l’evenement…
    j’ai passé un tres bon moment et je me suis rendue compte que je n’avais pas pensé à mon genre »SEULE », que personne n’avait pensé à mon genre « SEULE », depuis une heure peut-être….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.